1995 à 2000: Pendant ses 5 années de mandat de gouverneur du Texas, il exécuta près de 426 personnes grâce à "l'arme de destruction légalisée": LA PEINE DE MORT.

2000: Devenu président des Etats-Unis, le voici en 2003 dans un "show" mondial intitulé : 

"Bush-le bon" contre les forces du mal.

Bush et son gouvernement sont des fous qui réfléchissent.

Ils sont dangereux pour tous ceux qui n'ont pas la même vision du monde qu'eux.

2005: Le 29 août, le gouvernement américain a demander à la population de la Louisiane d'évacuer à cause de l'approche de l'ouragan Katrina, ce que beaucoup on fait.

Mais s'est-il soucier de la manière dont pouvez évacuer ceux qui n'avait pas de voitures, ce qui ne pouvez marcher, ce qui était malade ou qui crever de faim et de vie dans la rue ?

Au 4è jours il restait encore plus 400 000 victimes a évacuer à la Nouvelle-Orléans.

Mais comment vouloir évacuer ces personnes alors qu'aucun endroit n'est prévue à cet effet. Du coup, la population "s'entasse" dans le Superdome de la Nouvelle-Orléans. Mais là encore rien n'a été fait pour accueillir ces personnes, pas d'équipements médicales, pas d'aides psychologiques, pas de lits décents, …

Ils sont parqués comme des loups en cage.

Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a poussé une gueulante plus que logique lors d'une interview téléphonique s'adressant à Bush et ses acolytes en leur disant "(…) qu'ils devaient vite se bouger le cul pour aider au plus vite leurs compatriotes (…)".

Alors même que l'ouragan Katrina a ravagé l'Etat de la Louisiane, du Mississipi et de l'Alabama, coupant la Nouvelle-Orléans du reste du monde, George W. Bush a attendu que le reste du monde s'inquiète du sort des victimes (pauvres & noires à 67% de la population), 5 jours en tout, pour que lui et son gouvernement décident non pas de réagir mais simplement de demander de l'aide à la communauté internationale.

La plus grande puissance mondiale aurait-elle besoin de nous ?

Les USA demandent que des médecins du monde entier viennent prêter mains fortes (Cuba) mais n'a-t-elle pas de nombreux médecins dans son grand pays ?

Et les pays qui proposent des dons financiers aux Etats-Unis comme le Pakistan ou l'Iran, ne devrait-il pas garder leurs argent pour leur peuple ?

Les USA n'ont-ils pas assez de dollars dans leurs réserves ?

Bush  s'est montrer aux télévisions du monde avec une "fanfare de sentiments" mais il préfèrerait que l'on pleure à sa place pour toutes ces victimes.

Oui je suis triste de ce qu'il leur arrive mais là encore plusieurs points m'interpelle:

Pourquoi ne montre-t-il pas l'exemple d'une once de compassion pour SES compatriotes ?

Peut-être parce qu'ils sont tous pauvres et en majorité noirs !

Pourquoi Bush est prêt à remuer Ciel et Terre lorsqu'il s'agit de défendre "ses compatriotes" des attaques venant de l'extérieur mais qu'il est incapable de le protéger de ce qu'ils leurs arrivent à l'intérieur de son pays ?

Sûrement parce qu'ils sont tous pauvres et en majorité noirs !

Les Etats-Unis pourraient demander à l'armée de donner un coup de mains ?

A non, ils sont encore en Irak ! (du moins pour ce qu'il en reste)

Et ce n'est pas le fait de voir certains acolytes de Bush (Condooleeza Rice ou Dick Cheyney) en train de préparer quelques cartons de vivres, que les victimes vont se sentir aidés. Encore faudrait-ils qu'ils puissent regarder la télévision…

En parlant de télévision, comment réagissent les grands médias du pays ?

Comme à leur habitudes : du show, du show et du show. Une nouvelle sorte de télé-réalité, du pain bénis pour leurs taux d'audiences (jusqu'à plus de 450% pour les grosses chaînes nationales) et donc leurs porte-feuilles. Comme quoi la misère d'autrui fait le bonheur de certains !

Les journaux, eux, aussi ne sont pas innocent surtout lorsqu'ils écrivent des torchons (comme ils savent si bien le faire). Un seul exemple suffira pour comprendre. Un journal montre en photo deux personnes de race blanche avec de la nourriture dans les bras, la légende nous explique qu'ils ont réussi à récupérer de la nourriture pour leur survie. Une autre photo nous montre un homme de race noire toujours avec de la nourriture dans les bras et cette fois la légende a complètement changé disant que cet individu a piller pour de la nourriture. Mais voilà, cet homme est noir alors automatiquement les journaleux le classe directement dans la catégorie "malhonnête".

La pauvreté, la misère, la police qui tirent sur ceux qui récupère de la nourriture, … reflètent bien l'histoire esclavagiste de l'Amérique.

Certains journalistes américains restent tout de même objectifs et humains dans ces moments très durs, révélant la vérité sur ce qui se passe au sud des Etats-Unis, du manque d'organisation de la part du gouvernement malgré la bonne volonté des secouristes trop peu nombreux sur les lieux.

D'où une race peut-elle donner droit (ou pas) à des aides, à de la compassion et au respect ?

Le respect passe aussi et surtout par la façon dont on considère les victimes. Bush et ses acolytes, les médias et autres, prononcent à tour de rôle le mot de "réfugiés" pour toutes les victimes qui ont dû fuir les états concerné par la catastrophe de l'ouragan Katrina. "Réfugié", un mot qui sonne faux à mes oreilles car selon le dictionnaire ce mot signifie : "personne qui a dû fuir son pays d'origine afin d'échapper à un danger". Jusqu'à preuve du contraire, les habitants de la Nouvelle-Orléans sont des américains qui sont simplement déplacés dans une autre ville des Etats-Unis alors pourquoi les appelés "réfugiés" ?

Tout simplement parce qu'ils sont tous pauvres et en majorité noirs ! et non pas considérés comme américains. (à noter que les médias français ont eux aussi utiliser ce mot "réfugiés").

Même si Bush a déclarer depuis, que les victimes de Katrina ne sont pas des réfugiés mais bien des américains comme les autres, qu'il a rappeler les soldats originaires de la Louisiane ou qu'il essaie de tout mettre en œuvre pour aider les victimes, le mal est fait.

J'espère que les consciences des américains vont vraiment se réveiller et que le peuple agira en conséquences à l'encontre de Bush et ses acolytes.

Pour conclure, gardons à l'esprit ce dernier petit détail à l'esprit. Bien avant la catastrophe, les élus locaux de la Louisiane avaient demandé au gouvernement une augmentation des crédits sur la sécurité afin de consolider les digues peu fiables. Qu'a fait Bush ? Il a préférer réduire ces crédits, risquant un jour où l'autre la vie des habitants pour augmenter ceux de la défense.

Et ce jour est bel et bien arrivé !

Ma dernière pensée écrite ira aux très nombreux amérindiens qui habitaient sur les côtes de la Louisiane et qui n'ont très certainement pas pu échapper à l'ouragan. Tous vos frères et ceux qui luttent pour votre cause : vous serez avec nous jusqu'à la fin des temps dans nos esprits.

_Les morts de la peine capitale + les morts en Afghanistan et en Irak + les morts de l'ouragan Katrina (le tout sous l'ère Bush Jr.) font de lui l'un des plus grands criminels de 1995 à 2005. Si on ajoute à cela les morts sous le "règne" de son père, la famille Bush entre à la première place de l'histoire des plus grands tueurs en série.

PAIX À TOUTES LES VICTIMES !!!

_SORCIER APOKALYPS_