Des cris, une banderole : tous les télespectateurs français ont assisté à la rebellion inattendue contre David Martinon (porte-parole parachuté par l'Elysée) des militants UMP de Neuilly. Tous... sauf ceux de TF1, qui avait pourtant dépêché une équipe sur place, mais qui a proprement évacué les anti-Martinon de son montage. Si vous voulez voyager à Neuilly-en-Russie. (http://arretsurimages.net/post/2007/10/02/TF1-occulte-Martinon-non-non-a-Neuilly)

Vous avez peut-être regardé « Notable donc coupable », la « fiction du réel » diffusée par France 2 cette semaine. A l'époque, Arrêt sur images avait consacré deux émissions à l'emballement médiatique autour de l'affaire Baudis-Alègre. Pour revoir l'ancien directeur de l'information de France 2, Olivier Mazerolle, expliquer qu'il ne savait pas qu'une journaliste de sa rédaction avait réglé la note d'hôtel et de restaurant d'un témoin douteux. (http://arretsurimages.net/post/2007/10/02/Affaire-Alegre)

Aucun JT n'y consacrera d'enquête (et pour cause), mais le gouvernement est impuissant à réglementer les pubs télévisées pour les corn-flakes, et autres sucreries, qui font grossir les enfants. Si vous voulez savoir pourquoi. (http://arretsurimages.net/post/2007/09/24/Les-publicites-font-grossir-les-enfants)

Et si vous voulez voir l'ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand se faire sermonner, avec le sourire, par le représentant du lobby agro-alimentaire (image retrouvée sur la Toile par nos internautes). (http://arretsurimages.net/post/2007/10/02/La-pub-tabou)